La congolaise en « libaya » valorise mieux son identité

Maman congolaise en libaya

Toutes les femmes congolaises seront en libaya (camisole) et pagne ce 8 mars pour fêter la journée internationale de la femme. C’est la tenue officielle pour dame en RD Congo.

La ville de Kinshasa est en effervescence,  les maisons de couture sont prises d’assaut et refusent de nouvelles commandes, plusieurs autres femmes se battent pour se procurer le pagne du 8 mars.

Pour la majorité des femmes, le pagne est de mise pour cette grande fête. Car il valorise mieux la personnalité, l’identité de la femme dans la culture congolaise qui veut qu’elle se couvre.

« Beaucoup de femmes surtout des jeunes filles s’exposent en mettant des collants, des dos nus, vêtements ne correspondant pas à notre culture.  La Congolaise avec sa masse gracieuse différente de la femme occidentale, doit se couvrir. »  Soutient Mme Marie France Kiabari, couturière et enseignante à l’Institut supérieur des arts et métiers (Isam).

Les hommes aussi sont de cet avis. Pour l’Ingénieur Charles Nkuka : « Lorsque je les vois vêtues de pagne et camisole comme ce 8 mars, j’ai beaucoup de respect pour elles quel que soit leur état civil. »

Par contre pour certaines à l’exemple de Patricia K., jeune étudiante, s’habiller en libaya exige trop des complications avec les deux pagnes, elle préfère les pantalons même en ce jour où les femmes sont à l’honneur.

2 Commentaires La congolaise en « libaya » valorise mieux son identité

  1. Marissa 17/03/2011 at 11:16

    La femme a été crée séduisante depuis l’éternité, car dit la Bible que quand Adam la vit, il fut troublé et sorti la déclaration que : « elle est sorti de moi et on l’appellera femme ». C’est pas bon pour nous aujourd’hui jeune comme maman de s’habiller totalement à l’européenne. La femme européenne n’est pas grasse comme nous, et ça blesse un peu la pudeur de voir une jolie dame à moitié nu. Même si nous pouvons nous habiller en européenne, mais il faut pour la femme congolaise (grasse) des tenues appropriées à sa masse.
    Marissa Mboyo.

    Répondre
  2. Mireille MULEKA 11/04/2011 at 10:06

    L’essentiel c’est que la femme se sente femme, qu’elle se sente bien dans sa peau quelle que soit sa tenue.

    Répondre

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *